Jour N°14

Une belle fleur de garrigue …

L’Asphodèle cerise

(Asphodelus cerasiferus)

Elle appartient à la famille des Liliacées, comme le lys, l’ail, et un grand nombre de plantes à bulbes …

Elle aime les terrains calcaires et on la trouve assez souvent dans nos garrigues.

Ses feuilles disposées en rosette apparaissent au printemps, ainsi que sa longue tige couverte de fleurs blanches.

Ses fruits verts puis marrons ont la forme et la dimension d’une cerise, d’où son nom d’ Asphodèle cerise.

***

Vous avez certainement remarqué que derrière mes asphodèles, il y avait un petit lilas …

Pas vraiment un arbuste de garrigue …

L’histoire est simple …

Quand nous avons construit notre piscine, le piscinier a commencé par faire un grand trou … Logique !

Mais que faire de toute cette terre ?

Voilà des frais qui n’étaient pas prévus …

C’est alors que le conducteur du camion a eu une idée de génie !!!

Derrière la maison, il y avait un énorme roncier :

des ronces, des ronces, impossible de s’en débarrasser …

Il nous dit : si je verse mes camions de terre dessus, les ronces vont être étouffées, elles ne pousseront plus, cela vous fera une jolie butte, vous pourrez planter les arbustes que vous voulez …

et … ça ne vous coûtera rien !!!

Quelle bonne idée !!!

Plus tard, j’ai planté des romarins, des lilas, des cistes …

Et un jour, deux plantes d’Asphodèles sont sorties …

Certainement des racines tubéreuses qui étaient cachées dans la terre de ma piscine …

A demain …

Jour N°13

Cette photo a été prise la semaine dernière

Aujourd’hui,

cette photo aurait été impossible …

Pourquoi ???

Monsieur et Madame

Verdier d’Europe en plein repas …

Verdier d’Europe

(Chloris chloris)

Le mâle est à dominance vert olive, au ventre jaune,

la femelle plutôt gris verdâtre,

mais tous les deux ont le bord des ailes primaires jaune :

– jaune vif pour le mâle

– un peu moins éclatant pour la femelle

***

Aujourd’hui cette photo aurait été impossible …

Pourquoi ?

S’il est conseillé d’aider les oiseaux à se nourrir pendant l’hiver, il est fortement déconseillé de les nourrir dès l’arrivée du printemps.

Et ceci, pour éviter toute dépendance aux mangeoires et à l’homme .

Ces oiseaux sauvages doivent apprendre à trouver leur nourriture naturelle, seuls, et au printemps, la nourriture ne manque pas ( insectes, vers, petits fruits, escargots …)

Par contre, il est absolument interdit de tailler les arbres et les haies entre le 1er Avril et le 31 juillet, afin de ne pas perturber la reproduction et la nidification des oiseaux (Règlement du Parlement Européen)

Il ne vous reste plus qu’à les observer (de loin) et à les écouter … C’est beau, aussi, un chant d’oiseau …

A demain …

Jour N°12

Juste une petite histoire …

Fourmis et pucerons,

une coopération inattendue !

Et voilà, comme une « amitié » improbable devient logique …

Si vous avez un jardin, il vous est arrivé, c’est sûr, de râler après des dizaines de pucerons qui « attaquent » vos fleurs .

Ces pucerons adorent leur sève sucrée …

Il se trouve que leurs déjections deviennent aussi sucrées que la sève de vos fleurs …

Arrive alors Dame fourmi, qui aime se délecter de ce miellat …

C’est là que la coopération entre les fourmis et les pucerons commence …

Les fourmis vont devenir les protectrices des pucerons : elles vont les soigner, les nettoyer, éloigner leurs prédateurs, comme les larves de coccinelles par exemple…

tout en se nourrissant de leur miellat.

Tout le monde est content …

Sauf votre plante qui, elle, ne va pas aimer du tout,

et risque même d’en mourir …

A demain …

Jour N°9

Encore un oiseau !!!

(Photo prise ce matin)

Un serin cini

(serinus serinus)

Un beau mâle, avec le poitrail bien jaune.

La femelle est plus terne, presque entièrement grise,

sans le beau jaune vif.

Il se nourrit surtout des graines d’herbacées …

Si vous avez un jardin, n’arrachez pas

toutes vos « mauvaises herbes » …

A demain …

Jour N°8

Chez, nous, « The Voice » c’est tous les jours …

ça chante, ça chante !!! Un rossignol, peut-être ???

Eh bien Non !!!

Un petit Rougequeue à front blanc …

(Phoenicurus phoenicurus)

Un mâle avec ses belles couleurs rouille, orangé, sa tête noire, avec juste une bande blanche au-dessus des yeux …

Super chanteur aux couleurs éclatantes, il appelle sa femelle …

Viendra, viendra pas ?

Et bien non ! En tous cas, moi, je ne l’ai pas vue, mais les couleurs de la femelle sont plus ternes :

presque un camaïeu de beige, avec juste les plumes sous la queue de couleur orangée …

A demain …

Jour N° 6

Aux Garrigues Basses de Lédenon, il a plu toute la nuit,

aussi, ce matin, les escargots étaient de sortie …

Connaissez-vous celui-ci ?

« la troque élégante »

(Trochoidea elegans)

Elle est toute petite , sa coquille (moins d’un centimètre de diamètre), est conique blanc crème rayée de blanc.

Elle aime les pelouses et les terrains ouverts et secs.

Même si elle s’invite dans votre jardin, elle est si petite qu’elle ne fera pas beaucoup de dégâts …

A demain …

Jour N° 5

Quand j’ai commencé mon blog,

j’envoyais quelquefois des « devinettes » …

Continuer ? Et pourquoi pas ???

Voici ma photo du jour .

Allez-vous trouver ???

Je précise que ce n’est pas une rivière de diamants, ni un objet fabriqué, mais bien une photo de nature …

Je vais jardiner, à tout à l’heure …

***

Pat et Joce ont trouvé !!!

C’est bien du givre sur le bord d’une feuille …

en gros plan …

Feuille d’une rosette de Barlia robertiana

(Himantoglossum robertianum)

A demain …

Jour N° 4

Ma photo du jour :

La Plusie chalcite

( Chrysodeixis chalcites)

Pour la petite histoire …

J’adore les sauges !!!

J’en ai une douzaine d’espèces … Certaines sont plantées dans le jardin, et d’autres, plus fragiles sont en pot … faciles à rentrer en cas de gel …

Cette année au mois de Janvier, je les avais rentrées dans le garage.

Au bout de quelques jours, je remarquais des trous et des « festons » sur leurs feuilles.

A force de chercher, j’ai trouvé la responsable : une petite chenille vert clair, presque translucide à certains endroits, avec de fines lignes blanches longitudinales …

Curieuse, je cherchais dans mes bouquins, puis sur internet …

Finalement j’hésitais entre deux espèces de papillons :

– Le Gamma (Autographa gamma)

– La Plusie chalcite ( Chrysodeixis chalcites)

De plus en plus curieuse, je décidais de la laisser tranquille. Je pourrais ainsi l’observer tous les jours …

Et tant pis pour mes sauges …

***

Un jour, plus de chenille !!!

En cherchant bien, je trouvais, accroché à une feuille enroulée, une chrysalide, presque blanche, un peu argentée, avec sur le dos, une belle tache noire … Le tout entouré dans un cocon de fils blancs.

Petit à petit la chrysalide est devenue toute noire …

Et, hier soir, surprise le papillon était né !

Il est beau, avec ses deux taches blanches sur les ailes, ses longs poils raides qui forment un genre de casque au-dessus de la tête … Et surtout ses reflets dorés …

A demain !!!

Jour N° 3

Aujourd’hui, juste quelques petites fleurs …

Des Ophrys de Mars …

Au bout de mon champ, il y en a des tapis …

C’est une espèce très changeante … avec les dessins du labelle souvent différents. Les spécialistes leur donnent des noms particuliers, et il est souvent très difficiles , pour un amateur, de voir vraiment les différences …

A demain …