Petite balade sous mes chênes verts …

Ce matin,

un beau soleil m’a donné envie

de faire un petit tour en garrigue.

Oh je ne suis pas allée bien loin,

car dès la première matte de chênes verts,

j’ai retrouvé des champignons .

Girolles, pieds bleus, grisets …

Ce soir, rissolés dans du beurre bien chaud,

et posés sur des tartines de pain grillé …

Cela nous fera une bonne petite entrée.

***

En début d’après-midi, j’ai eu un petit regret …

“Et si j’allais voir dans notre terre d’à côté “?

Couteau, petit plat et c’est parti !

Quelle bonne idée !!!

Une cinquantaine de belles girolles …

Et tout ça sans sortir de chez moi !!!

Ce soir, on va se régaler …

Safran ou colchique ?

Bonjour !

Dans son commentaire à propos de l’article sur le safran,

Joce parle des colchiques …

C’est vrai que ces deux plantes se ressemblent …

– Elles appartiennent toutes les deux

à la grande famille des Liliacées,

(tulipes, lys, ail, oignons …)

– Leurs bulbes sont, en réalité, des cormes,

(réserves souterraines recouvertes d’écailles)

(Ci-dessous, corme de safran )

– Leurs fleurs sont rose violacé

– Elles fleurissent toutes les deux en automne …

Mais leurs ressemblances s’arrêtent là.

***

Voici, ci-dessous, quelques photos de colchiques d’automne, prises aux Garrigues Basses de Lédenon.

* Ici pas de longs pistils d’un bel orange vif …

*Les colchiques sont un peu plus précoces que les safrans .

*Ils fleurissent fin Septembre, début Octobre, alors que mes safrans sont en fleur depuis 3 ou 4 jours (début Novembre).

*De plus, si les safrans sont employés en cuisine,

les colchiques sont toxiques …

Attention si des colchiques poussent dans un pré où se trouvent des vaches ou des moutons …

Dans les campagnes,

on leur donne souvent le nom de tue-chien …

Colchique d’automne

Colchicum autumnale

Il faut un commencement à tout …

J’ai trouvé

mes premières girolles !

Oh, bien sûr, il n’y en a que deux !!!

Cela tombe bien, on est deux …

Mais juste rissolées dans un peu de beurre et déposées sur une tartine de pain grillé, cela nous fera une petite entrée …

En ce moment, il commence à pleuvoir … fort .

J’irais revoir “mes coins” demain !!!

A suivre …

Et si on ajoutait un peu de piquant à ce blog ?

Voici la salsepareille,

une plante des garrigues qui correspond tout à fait …

Et si l’asparagus s’en mêle !!!

La garrigue devient impénétrable …

Car, chez la salsepareille tout est piquant : les feuilles,

… les tiges …

Mais les fleurs sont si belles et elles sentent si bon …

Les abeilles viennent régulièrement les butiner …

C’est une plante dioïque …

C’est à-dire qui a des pieds mâles, et des pieds femelles

qui seuls porteront des fruits.

Ces fruits sont toxiques …

Seuls les Schtroumpfs connaissent la bonne recette …

Salsepareille (Smilax aspera)

***

Un arbre des garrigues très courant a aussi cette particularité.

Seuls les arbres femelles portent des fruits …

Le Genévrier (Juniperus oxycedrus) autrement dit : le cade …

qui ne manque pas de piquant, non plus !

Coccinelle ? Vous avez dit coccinelle ?

Oui, mais laquelle ?

Vers la fin du mois de Mai, alors que je cherchais des oeufs de Pacha à deux queues ( Charaxes jasius ), superbe papillon dont la chenille ne se nourrit que de feuilles d’arbousiers, je remarquais cette petite coccinelle jaune à points noirs .

Oh, quelle était jolie, avec ses élytres couleur jaune d’oeuf, ornés de ses 19 points noirs et son thorax noir et blanc …

De plus, les larves de coccinelle mangent les pucerons …

J’étais ravie d’avoir trouvé une coccinelle que je n’avais jamais vue auparavant !

Déception !!!

De retour à la maison, je cherchais dans mes livres …

C’était une coccinelle asiatique …

Si ses larves sont effectivement très voraces, elles s’attaquent aussi aux autres coccinelles ainsi qu’à d’autres insectes.

Mais comment est-elle arrivée en France et en Europe ?

Dans des pots de fleurs, dans des fruits ???

C’est encore plus simple !

Connaissant sa voracité plus importante que nos “gentilles” coccinelles, et au nom de la lutte biologique, elles ont été tout simplement importées volontairement …

Chaque coccinelle asiatique peut pondre plus de 2000 oeufs dans sa vie.

L.es larves naissent au bout de 2 ou 3 jours.

Les adultes naissent après 4 ou 5 jours.

Et le cycle recommence …

Aujourd’hui, elle est devenue une espèce envahissante.

Elle existe aussi avec d’autres couleurs:

Orangée ou rouge avec une vingtaine de points noirs,

Noire avec 4 grosses taches rouges …

Voilà celle que j’ai trouvée la semaine dernière dans mon jardin …

Celle-là est noire avec deux grosses taches rouges

Coccinelle asiatique

(Harmonia axyridis)

Le Mac était malade …

Et oui, cela arrive, mais cette fois,

direction obligatoire chez “garage Mac” .

Diagnostic : carte vidéo HS …

15 jours sans ordinateur, c’est terrible …

Quand j’ai acheté mon premier Mac,

je ne pensais jamais devenir esclave d’une machine …

Il faut dire que, petit à petit,

j’ai pris l’habitude de tout “mettre” dedans …

des plus belles photos de voyage

jusqu’à mes simples listes de course,

inventaire du congélateur,

dates d’anniversaire … Ma vie, quoi !!!

Et voilà, pendant ces quinze jours, la nature, elle, a continué à vivre normalement : les belles fleurs ont poussé, les mauvaises herbes aussi …

Et l’automne est arrivé !

***

Dans ma garrigue, les belles spiranthes d’automne sont sorties

Au départ, on dirait de simples asperges sauvages …


Mais, très vite,

les petites fleurs en clochettes blanc verdâtre apparaissent …

implantées en spirale autour de la tige centrale.

On comprend mieux pourquoi on les appelle “Spiranthes d’automne”

Spiranthe d’automne

( Spiranthes autumnalis)

ou

(Spiranthes spiralis)

C’est une orchidacée, pas très grande (15 cm de haut)

qui pousse sur sol sec de préférence calcaire.

Si vous en trouvez, ne les cueillez pas !

Si cette espèce n’est pas protégée,

elle est en forte régression …

A bientôt !!!