Papeete : le marché, suite et fin …

Il ne faut pas oublier de monter au premier étage du marché : vous y trouverez un grand nombre d’objets souvenirs : tissus, paréos, perles, coquillages, ivoire et bois sculptés, petits bijoux …

Totems, pagaies cérémoniales, plats, tortues … si vous voulez ramener juste un petit souvenir, n’hésitez pas !

C’est bien fait et pas cher, mais cela est un peu répétitif … mais quand votre objet sera chez vous, il deviendra une pièce UNIQUE …

***

Par contre, si vous vous voulez une pièce originale, allez dans une galerie d’art.

Sur Papeete, il y en a deux, à voir absolument ! Acheter ou pas, ce n’est pas vraiment le problème, mais vous parlerez avec des passionnés des arts polynésiens, aussi bien des Marquises que des îles Australes.

Chez Ganesha (Centre Vaïma) et chez Manua (Boulevard Pomaré), on vous expliquera la différence entre l’art des Marquises et celui des Australes.

Les sculptures des Marquises possèdent toutes, la croix marquisienne, très caractéristique

Les sculptures des Australes sont plus minutieuses, plus précises … plus rares, aussi …

Tortues, plats, pilons, pagaies cérémoniales … un long travail de précision …

***

Pour les perles, le problème est le même : soit vous voulez juste un petit souvenir, vous en trouverez partout : au marché, mais aussi sur des étalages éphémères au bord des routes …

Mais si vous voulez un beau bijou qui marquera un anniversaire ou un souvenir important, allez chez un professionnel… A Papeete, bien sûr, mais aussi à Bora Bora, dans la « capitale » Vaitape.

On vous expliquera les critères de qualité d’une perle de Tahiti :

  • l’épaisseur de la couche de nacre. Plus l’huître restera dans l’eau, plus la couche sera épaisse … ( un bon professionnel vous fournira un certificat)
  • la taille : plus elle est grosse, plus elle est chère …
  • la forme : l’idéal est la sphère parfaite, mais certaines en poire ont leur charme aussi.
  • la surface : il faut qu’elle soit lisse, sans aucune aspérité ni petit trou …
  • le lustre : il faut qu’elle brille, sans excés, avec un petit effet miroir …
  • la couleur : Là, c’est une affaire de goût personnel . Reflets blancs, verts, rosés, bleutés, violets … Il faut l’essayer sur sa peau, pour avoir « le coup de foudre » … ou pas !

A suivre …

Avril : ailleurs dans le monde … 15 jours au Costa Rica … Suite

 

En route pour la Côte Pacifique …

 

voyages,costa rica

Cela paraît long, mais après Bagaces, 

nous prenons la Panaméricaine,

grande autoroute qui traverse tout le continent américain.

***

 

Premier arrêt : Tarcolès

 

Voyages, Costa Rica

Le pont !!!

C’est la seule attraction de la ville …

Mais un arrêt est obligatoire …

Située à l’embouchure du fleuve du même nom,

c’est le rendez-vous des crocodiles …

Bien sûr, il y a foule sur le pont …

Voyages, Costa Rica

Voyages, Costa Rica

Voyages, Costa Rica

Voyages, Costa Rica

Nous en avons comptés 38 …

Mieux vaut ne pas tomber à l’eau !!!

***

Des balades sur le fleuve sont organisées …

Allons-y !

Voyages, Costa Rica

Voyages, Costa Rica

 voyages,costa rica

voyages,costa rica

Et puis, une chose que je n’avais jamais vue :

de toutes petites chauve-souris tapies sur les troncs d’arbres …

 

voyages,costa rica

Nous allons jusqu’à la mer,

où une colonie de pélicans attend le poisson …

 

***

Nous ferons plusieurs arrêts, 

sur cette route,

pour admirer le travail du bois.

voyages,costa rica

Ils travaillent surtout « el Cedro »,

qui n’a rien à voir avec notre cèdre …

 

voyages,costa rica

Appelé aussi « Acajou amer »,

c’est un arbre des régions tropicales du continent américain.

D’ailleurs, nous en avions vus aussi au Mexique ,

dans la région du Yucatan.

C’est un arbre imposant,

aussi bien par sa hauteur que par son « tour de taille ».

 

voyages,costa rica

Son bois brun foncé est utilisé en menuiserie,

pour faire des dessus de longues tables,

 

voyages,costa rica

voyages,costa rica

voyages,costa rica

ou des tables basses, 

voyages,costa rica

voyages,costa rica

des tabourets, des plats, des boites …

voyages,costa rica

voyages,costa rica

que l’on trouve dans les belles boutiques des villes ou des hôtels.

 

***

Le long de la route, après Tarcolès, 

on trouve toutes sortes d’étalages …

ici, tout se vend !

 

voyages,costa rica

voyages,costa rica

des fruits locaux : bananes, avocats, ramboutans, mangues,

 

voyages,costa rica

mais aussi, des noix de cajou …

voyages,costa rica

voyages,costa rica

Des camions en bois, des tirelires,

des bijoux en dents de crocodiles …

 

voyages,costa rica

voyages,costa rica

le tout, transporté par toutes sortes de véhicules :

du char à bœufs au dernier camion luxueux, 

en passant par les vélos, les triporteurs …

 

voyages,costa rica

On vous vendra aussi, 

de superbes paréos « faits localement »,

même s’ils portent l’étiquette 

« Made in India » 

***

Montrez que vous n’êtes pas dupe …

Mais achetez quand même …

les vendeurs sont tellement gentils …

***

 

Nous passerons la nuit au Gaia hôtel,

qui, pour un hôtel d’étape est très agréable,

bien conçu, avec un très bon restaurant,

et, comme toujours au Costa Rica,

des gens très accueillants …

voyages,costa rica

voyages,costa rica

voyages,costa rica

Voilà, c’est fini pour aujourd’hui !

(à suivre …)

 

 

 

Juillet, ailleurs dans le monde : Islande, de Akureyri à Saudarkrokur

 

Nous quittons Akureyri pour notre prochaine étape :

Saudarkrokur

 

Voyages, Islande, Glaumbaer

La route N° 1 traverse des zones désertiques et froides.

Ici nous sommes à moins de 80 Km du cercle polaire,

et surtout à une altitude moyenne de 1200 m.

Il fait froid et humide …

***

Les maisons sont différentes :

elles sont souvent légèrement enterrées,

avec murs et toits en tourbe,

semés d’herbe folle.

***

Premier arrêt :

la petite église de Vidimyrarkirja.

je vous laisse regarder.

 

Voyages, Islande, Glaumbaer

Voyages, Islande, Glaumbaer

Voyages, Islande, Glaumbaer

Voyages, Islande, Glaumbaer

***

Deuxième arrêt :

La ferme de Glaumbaer

 

Voyages, Islande, Glaumbaer

Située à côté d’une église,

elle accueillait les pasteurs et leurs familles.

 

Voyages, Islande, Glaumbaer

Construite en 1878,

c’est l’exemple classique des fermes en tourbe, recouvertes d’herbe.

Elle a été habitée jusqu’en 1947.

 

Voyages, Islande, Glaumbaer

La face Nord est complètement fermée,

les murs étant construits exclusivement de briques de tourbe.

 

Voyages, Islande, Glaumbaer

En haut, un mur récent,

en bas, un mur très ancien.

 

Voyages, Islande, Glaumbaer

On peut voir sur ces photos,

l’évolution des murs en tourbe, selon leur ancienneté.

Bien construits, ils pouvaient durer un siècle …

 

Voyages, Islande, Glaumbaer

Il faut passer sur le côté Sud, pour voir les façades en bois.

 

Voyages, Islande, Glaumbaer

Vous remarquerez que les façades au Sud,

sont plus hautes que les murs au Nord.

Construites sur un terrain en pente, les pièces sont à demi enterrées.

 

***

Allons faire un tour à l’intérieur.

 

Voyages, Islande, Glaumbaer

 

Voyages, Islande, Glaumbaer

Nous rentrons dans un très long couloir de  22 m de long,

qui dessert toutes les autres pièces .

 

Voyages, Islande, Glaumbaer

D’abord, les chambres.

Elles sont toutes équipées de lits clos,

fermés par un rideau ou un volet,

pour la protection du froid.

 

Voyages, Islande, Glaumbaer

Les meubles d’époque sont restés en place.

 

Voyages, Islande, Glaumbaer

 On admire le travail du bois, 

aussi bien pour le mobilier que pour la décoration.

 

Voyages, Islande, Glaumbaer

***

Passons aux autres pièces très importantes :

La cuisine et les garde-manger

 

Voyages, Islande, Glaumbaer

En réalité il y a deux cuisines :

l’ancienne, très rudimentaire,

 

Voyages, Islande, Glaumbaer

et la nouvelle … plus chaleureuse.

 

Voyages, Islande, Glaumbaer

Voyages, Islande, Glaumbaer

Il faut ressortir dans le couloir,

pour visiter les garde-manger.

 

Voyages, Islande, Glaumbaer

Voyages, Islande, Glaumbaer

On y trouve de nombreux tonneaux,

où tous les aliments étaient conservés.

*** 

 

Juste en face la cuisine : la laiterie 

 

Voyages, Islande, Glaumbaer

 

Voyages, Islande, Glaumbaer

Tous les ustensiles

pour la fabrication du beurre et de quelques fromages,

sont là.

 

Voyages, Islande, Glaumbaer

Voyages, Islande, Glaumbaer

*** 

Ensuite, il faut sortir pour visiter les autres pièces. 

 

Voyages, Islande, Glaumbaer

D’abord, deux dépôts : 

 

Voyages, Islande, Glaumbaer

… Caisses et cagettes  de toutes tailles,

et une belle meule à blé.

 

Voyages, Islande, Glaumbaer

des crampons et des patins à glace …

***

 

Voyages, Islande, Glaumbaer

La dernière pièce est la forge.

On y fabriquait ou réparait,

tous les outils utiles pour cultiver les terres,

et les ustensiles de cuisine.

 

Voyages, Islande, Glaumbaer

Voyages, Islande, Glaumbaer

***

Cette ferme est munie d’un grenier.

 

Voyages, Islande, Glaumbaer

Voyages, Islande, Glaumbaer

Surprise !!! sous la vieille charpente,

un magnifique métier à tisser !!!

***

 

Voyages, Islande, Glaumbaer

Il reste à visiter la « badstofa »,

nom donné à la chambre du pasteur et de sa famille. 

 

Voyages, Islande, Glaumbaer

C’est une immense pièce, avec des lits de chaque côté.

Les pasteurs avaient tous, de nombreux enfants.

Cette pièce toute en longueur sert aujourd’hui de musée.

 

Voyages, Islande, Glaumbaer

On y retrouve les objets du quotidien :

d’abord, la planche de bois sculptée

qui servait à coincer les couvertures la nuit,

mais aussi, rouets, laine brute, laine filée,

quelques travaux réalisés comme chaussettes, gants …

 

Voyages, Islande, Glaumbaer

Voyages, Islande, Glaumbaer

Voyages, Islande, Glaumbaer

Voyages, Islande, Glaumbaer

 Quelques instruments de musique et autres jeux de société,

tous faits à la main.

 

Voyages, Islande, Glaumbaer

Voyages, Islande, Glaumbaer

 Et quelques vitrines avec des objets précieux.

***

 

Voyages, Islande, Glaumbaer

Voyages, Islande, Glaumbaer

 La petite pièce de l’entrée, sert de boutique touristique :

dépliants, cartes postales, billets d’entrée.

Cette ferme appartient aujourd’hui, au Musée National d’Islande. 

Sa visite,

nous fait prendre conscience de la dureté de la vie de ses habitants …

La ferme devait « fonctionner » de manière autonome :

la nourriture qui provenait des terres était réservée, transformée,

les vêtements étaient cousus ou tricotés avec la laine des moutons,

les outils étaient réparés ou fabriqués sur place …

 

Voyages, Islande, Glaumbaer

De nos jours, l’Islande, tout en conservant son passé,

favorise sa jeunesse

(le budget pour l’éducation est un des plus forts du monde …) 

jeunesse qui se tourne résolument vers l’avenir  …

***