Jour N°10

Aujourd’hui, une petite orchidée des garrigues …

D’abord, une rosette de feuilles épaisses … Puis …

Orchis brûlé

(Neotinea ustulata)

Elle pousse chez moi, dans ma pinède …

Voilà l’évolution de sa floraison.

Il y en a une bonne dizaine , mais cette année, seule, celle-là a déjà fleuri …

Pourquoi ??? Mystère !

A demain …

Jour N° 3

Aujourd’hui, juste quelques petites fleurs …

Des Ophrys de Mars …

Au bout de mon champ, il y en a des tapis …

C’est une espèce très changeante … avec les dessins du labelle souvent différents. Les spécialistes leur donnent des noms particuliers, et il est souvent très difficiles , pour un amateur, de voir vraiment les différences …

A demain …

Ma photo du jour !!!

Je vous en ai déjà parlé, il y a longtemps …

mais cette plante est tellement rare et (même) un peu capricieuse …

Dans mon terrain, aux Garrigues Basses de Lédenon, elle est présente dans deux zones distinctes. Même en la surveillant, et en la protégeant, je ne la vois pas fleurir tous les ans.

Voilà l’Iris des serpents ou Iris tubéreux

(Iris tuberosa ou Hermodactylus tuberosus).

Même si les sépales sont d’un beau violet noir velouté, la couleur générale de la fleur, est verdâtre. Ses feuilles, très longues et très fines à section carrée, sont au moins deux fois plus longues que la tige fleurie.

En France, on la trouve surtout dans la région méditerranéenne.

C’est une espèce protégée, sur le plan national !!!

Si vous la voyez, surtout ne la cueillez pas !!!

La pluie, ça suffit !!!

Je sais que nous en avons besoin, mais trop, c’est trop …

Ce matin, plus de pluie, un beau soleil … Et une petite balade dans la garrigue.

Connaissez-vous la globulaire alypum ?

C’est un arbrisseau des garrigues, toujours le premier à fleurir .

J’adore ce bleu profond, presque « bleu de Prusse » …

***

Globularia Alypum

Sous-arbrisseau de 30 à 40 cm, très rameux, en buisson ordinairement dressé . Feuilles coriaces, persistantes, oblongues ou obovales, entières, mucronées, uninervées. Fleurs d’un beau bleu, odorantes, terminales, larges de 15 à 20 mm.

Lieux secs et rocailleux du Midi, garrigues : Languedoc, Provence, Corse .

Floraison : hiver et printemps

(Extrait de la Flore de Coste-tome 3)

Avril : ailleurs dans le monde … 15 jours au Costa Rica … Suite

 

 

Notre première journée de balade …

 

Voyages, Costa Rica

Nous quittons San José, le matin, tôt,

pour monter au volcan Irazù.

En effet, après 10h du matin, le cratère est envahi de brume …

Et donc, on ne voit pas grand chose …

***

Il faut d’abord sortir de San José …

Et ce n’est pas facile.

Le GPS nous fait passer dans des tas de petites rues,

encombrées de camions, de voitures,

et de bus scolaires.

Il faut savoir qu’au Costa Rica, les bus sont prioritaires,

qu’il est souvent interdit de les doubler …

Quand ils s’engagent dans un carrefour encombré,

cela bloque les 4 ou 5 autres voies …

Cela nous laisse « largement » le temps de regarder au ciel …

 

Voyages, Costa Rica

Voyages, Costa Rica

Voyages, Costa Rica

Voyages, Costa Rica

Voyages, Costa Rica

Voyages, Costa Rica

Merci au GPS …

 

Voyages, Costa Rica 

Heureusement, les bords de routes sont fleuris … C’est beau !!!

 

***

 

Deux heures après, nous arrivons dans le parc du Volcan Irazù

Voyages, Costa Rica

Voyages, Costa Rica

Bien sûr qu’il ne faut pas sauter la barrière !!!

Voyages, Costa Rica

Voyages, Costa Rica

La couleur bleue du cratère vaut le déplacement !

 

***

 

Voyages, Costa Rica

***

Il ne faut surtout pas partir sans observer la flore autour du volcan !!!

 

 Voyages, Costa Rica 

Voyages, Costa Rica

Voyages, Costa Rica

Voyages, Costa Rica

Bien sûr on est dans un parc naturel,

donc interdiction formelle d’arracher des plantes,

ou même de prendre des graines !

 

Voyages, Costa Rica

***

Ce qui m’a le plus frappé,

c’est le nombre et la grandeur des plantes de Gunnera.

En France, on en trouve dans les jardins publics, 

souvent au bord des bassins …

Mais jamais, avec d’aussi grandes feuilles …

et rarement fleuries …

Voyages, Costa Rica

Voyages, Costa Rica

*** 

Voyages, Costa Rica

Encore un Coati,

qui profite des restes du petit-déjeuner des touristes …

***

Voilà ! le volcan Irazù, c’est fini !

Il est temps de redescendre, 

et faire une halte à Cartago (Carthage)

ancienne capitale du Costa Rica.

***

Cartago : la ville, elle-même n’a pas vraiment de charme,

elle est surtout connue pour sa cathédrale :

la Basilique de Notre Dame des Anges .

 

Voyages, Costa Rica

C’est le sanctuaire le plus sacré du Costa Rica,

elle abrite la relique

 de « la Negrita » ( la Vierge noire »), découverte en 1635 .

Il y a chaque année un pèlerinage célèbre,

(la Procesion de los Milagros/ la Procession des Miracles)

où tous les pénitents du Costa Rica

(et même d’autres pays d’Amérique Centrale),

affluent, certains avec de grosses croix en bois sur le dos,

d’autres à genoux …

C’est LA grande fête religieuse du Costa Rica !

Je vous laisse admirer la basilique, toute de bois sculptés.

 

***

Nous rentrons à San José.

On nous l’avait conseillé …

et pour une fois, nous allons suivre ce conseil !!!

Nous allons garer notre voiture dans le parking de l’hôtel,

et nous allons prendre un taxi pour aller au centre ville !

***

San José a de très beaux musées !

Musées  :

– de l’Art costaricien,

– de l’Art et du design contemporains,

– des Sciences Naturelles,

– du Jade,

– des enfants …

Il nous aurait fallu au moins deux jours de plus pour tout voir …

***

Nous avons préféré en faire un seul,

sans se presser …

Le Musée de l’Or Précolombien  

***

 

Voyages, Costa Rica

Voyages, Costa Rica

Voyages, Costa Rica

Voyages, Costa Rica 

Voyages, Costa Rica

 Immense musée (trois étages en sous-sol ),

considéré comme le troisième musée de l’or d’Amérique Latine,

après celui de Bogota et celui de Lima au Pérou.

Les pièces exposées (+ de 1600)

ont été façonnées entre les années 300 et 1500  .

Je vous laisse admirer la finesse des pièces …

A voir absolument !!!

***

Voilà, notre première journée sur le sol costaricien est terminée …

Un taxi, et vite à l’hôtel « Grano de Oro ».

Rangement, douches et hop au restaurant,

petit cocktail et excellente cuisine !!!

***

(à suivre …)