Lundi 11 mai 2020 …

C’est la fin du confinement …

Et la rentrée des classes … Ouf !!!

***

C’est l’heure de la récréation .

Non, les enfants, ne vous regroupez pas …

Il faut appliquer la distanciation sociale …

Séparez vous !

Encore, encore !!!

C’est bien, les petits !

Ah, non, les grands, ne vous battez pas ! Rangez-vous !

C’est bien !

Même les jumeaux ont compris !!!

Mais maîtresse, on ne peut pas jouer …

Faites une course, chacun dans sa ligne …

Entraînez-vous !

Il paraît que les compétitions de Formule 1 vont reprendre …

***

Un peu d’humour, cela fait du bien .

Je ne sais pas vous, mais nous, on a bien ri !!!

Jour N°19

Vous avez demandé la lune ?

Elle était bien là, hier soir, très illuminée …

C’est ce qu’on appelle une « Super Lune »

La « Super Lune »,

qu’est ce que c’est ?

C’est la conjugaison de deux phénomènes :

– Non seulement c’était la pleine lune,

mais elle passait au point le plus près de la Terre …

(357 042 km, quand même !)

Elle nous paraît ainsi presque 10% plus grosse

Ce soir, elle sera encore visible

dans d’excellentes conditions.

A demain …

Le salon des orchidées de Vergèze, c’est demain …

Voici quelques photos, prises l’année dernière …

Ne me demandez pas leurs noms … Je ne suis pas du tout une spécialiste … Mais sur le salon, les amis de l’association et les producteurs, vous donneront tous les détails, et vous guideront dans votre choix, si vous vous laissez tenter par un achat …

Bonne visite !!!

Sur vos agendas …

Comptage des oiseaux des jardins …

Samedi 25 et Dimanche 26 Janvier

la LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux)

a besoin de nous !

Oh ! Ce n’est pas très difficile,

juste une heure d’observation dans votre jardin

celui du voisin, un jardin public,

ou encore un coin de nature …

Il suffit de compter les oiseaux !

Bien sûr, pour cela la LPO vous aide …

Voici son site :

https://www.oiseauxdesjardins.fr

Sur le côté, à gauche, vous avez accès aux fiches espèces

Exemple : celle du chardonneret

Et ainsi, pour toutes les espèces .

***

Une fois votre comptage terminé, vous devrez remplir les deux fiches récapitulatives :

Ne vous attendez pas à voir tous les oiseaux

mentionnés sur ces fiches …

Un oiseau absent est aussi une indication précieuse !

Et voilà !!!

Bonnes observations…

en espérant une bonne météo …

Salon des orchidées à Vergèze …

Amis des orchidées,

réservez votre dernier week-end de Janvier …

Le salon des orchidées de Vergèze, dans le Gard,

c’est bientôt !!!

Pour vous donner envie d’y aller,

un montage photos

de quelques orchidées exposées l’année dernière …

A bientôt !!!

L’Australie brûle !!!

Voilà ce que l’Australie est en train de perdre …

Cette photo vue sur Facebook ce matin est impressionnante ,

surtout quand on connaît la superficie de l’Australie …

14 fois la France !!!

Il y a quelques années, rentrant d’un gros mois sur la côte Est de ce magnifique pays, j’avais fait un article sur mon blog … Malheureusement d’actualité …

Cela se passait au Nord de Sydney,

dans « le Wollemi National Park » …

Une belle histoire australienne

Il était une fois …

Cela se passe en Australie, en 1994, dans le Parc national de Wollemi,

à 150 Km au Nord-Ouest de Sydney.

Un ranger (David Noble), ayant des talents d’alpiniste,

fait son inspection habituelle dans le parc.

Au fond d’une étroite vallée,

il aperçoit une très grande « fougère arborescente »

qui lui est inconnue.

Intrigué,

(et c’est là que ses talents d’alpiniste vont lui servir) 

il descend dans une gorge très étroite encore inexplorée.

Arrivé au pied de la « fougère »,

et constatant qu’il y en avait une bonne trentaine,

il récupère quelques échantillons de feuillage,

de nombreux petits plants qui poussent aux alentours.

et amène tout cela aux responsables du parc.

***

– Des feuilles vert foncé,

– Une écorce qui ressemble à du chocolat liquide

en train de bouillir,

– Des petits plants qui se sont ressemés tous seuls …

Sa description n’évoque rien de connu aux responsables du parc,

ni aux botanistes du Jardin Botanique de Sydney,

appelés à la rescousse.

***

Une expédition est donc lancée …

***

C’est une espèce nouvelle.

Ils vont d’abord, l’appeler « Wollemi Pine » :

Pin de Wollemi, du nom du parc d’origine.

Il faudra des tests ADN, pour trouver l’appartenance du Pin de Wollemi à la famille des Araucariacées,

qui comprend déjà les genres : Araucaria et Agathis.

Ils créent un nouveau genre Wollemia.

Il sera rebaptisé Wollemia nobilis

(de Noble le nom de son ranger découvreur).

Photos prises au Musée de Brisbane :

– en haut : fossile d’Araucaria datant du Crétacé (95 millions d’années)

– en bas : feuilles séchées de Wollemia nobilis

***

Reste à protéger cette espèce nouvelle !

***

La grande peur des botanistes australiens,

est de perdre l’espèce de façon naturelle : incendies, maladies …

Mais ils craignent aussi les collectionneurs peu scrupuleux,

ainsi que des spéculateurs qui s’empareraient de graines pour les revendre à prix d’or.

***

Plusieurs mesures radicales vont être prises :

1- L’espèce est protégée par la loi, en 1995,

2- Le parc Wollemi est fermé aux promeneurs,

3- Les chercheurs qui travaillent sur le site sont soumis à des mesures sanitaires strictes : (chaussures trempées dans le désinfectant, outils stérilisés …)

4- Le lieu exact de la découverte est tenu secret,

5- Pour contenter les curieux,

quelques spécimens sont plantés dans le Jardin Botanique de Sydney,

6- Une grande campagne de multiplication est lancée : boutures, semis …

7- Enfin, en 2006, un Pin de Wollemi est offert aux plus beaux Jardins Botaniques du Monde.

(Plants prêts pour l’expédition)

Tout cela pour :

– prévenir la perte de la population naturelle,

– arrêter toute spéculation,

– augmenter les chances de préservation de l’espèce.

***

En France, vous pouvez voir un Pin de Wollemi au :

– Jardin des Plantes de Paris,

– Musée du quai Branly,

– Parc de la Tête d’Or à Lyon,

– Parc Phœnix de Nice,

et aussi à Lille, Bordeaux, Nancy, Angers, Monaco …

Malheureusement, l’exemplaire donné au Jardin botanique de Montpellier est mort quelques années après sa plantation.

Malgré cela, cela reste l’une des espèces d’arbres,

les plus rares du monde.

***

Balade au Jardin Botanique de Sydney

***

C’est sous une pluie tenace (il fallait vraiment être motivés…)

que nous sommes partis à la recherche du Pin de Wollemi, dans ce magnifique jardin.

En période de repos, une calotte cireuse d’un blanc rosé protège la pointe.

Si les feuilles matures sont vert foncé, les nouvelles pousses sont vert tendre.

Plus loin, un exemplaire planté en 1995.

***

Mais que restera t-il de cet arbre si rare après les terribles incendies d’aujourd’hui ???

Souvenir d’une journée, au jardin botanique de Sydney …

sous la pluie …

***

Dernière minute !

Ce soir (07/01/2020) à 22h40,

l’émission : »C’est dans l’air » sur la 5,

reprendra le problème des feux australiens.

Comptage des oiseaux …

Avez-vous compté les oiseaux de votre jardin ?

Avez-vous rempli les fiches de comptage de la LPO ?

En avez-vous trouvé beaucoup ?

Moi oui !!!

Voici mes fiches de comptage remplies.

(Quand le rond est vide c’est que je n’ai pas vu l’oiseau en question)

Soit 17 espèces différentes en tout !!!

Et encore parce que j’ai suivi scrupuleusement les instructions de la LPO, car plus tard, dans l’après-midi, j’ai pu observer 11 fauvettes mélanocéphales, qui sont arrivées sur mon thuya doré …

Pour faire simple, alors que la fauvette a une calotte noire ( noire pour le mâle et rousse pour la femelle), qui couvre juste le dessus de la tête, la fauvette mélanocéphale a un casque ( noir pour le mâle et de couleur rousse pour la femelle), qui descend jusque sous l’oeil … rouge très beau … La voilà !

Samedi 26 et dimanche 27 janvier, comptage des oiseaux des jardins

Ce n’est pas très difficile, il suffit de choisir un lieu, en garrigue, dans un jardin public ou tout simplement dans votre jardin … et de compter les oiseaux pendant une heure . Ce comptage est organisé tous les ans, par la LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux) pour connaître l’évolution du nombre d’oiseaux des jardins, connaître les espèces en régression ou, au contraire, découvrir des espèces nouvelles qui viendraient s’installer chez nous.

La LPO vous aide en donnant , sur son site, des fiches sur les espèces d’oiseaux que vous risquez de rencontrer et des fiches de comptage.

Exemple : la fiche sur la mésange bleue ci-dessous

Ou les fiches de comptage ci-dessous

Il suffira ensuite de vous inscrire avec la localisation de l’endroit choisi, d’inscrire le nombre d’oiseaux observés … et c’est tout !

Voici le site où vous trouverez toutes les explications …

Bon comptage !

https://www.oiseauxdesjardins.fr/