Découverte !

Voilà ce que les habitants de Lédenon ont découvert, hier !

Un énorme nid de frelons asiatiques,

jusque là caché dans le feuillage de ce grand arbre …

et rendu visible grâce à la chute des feuilles.

Enorme et habité !!!

Les services compétents ont été alertés,

et seront présents, pour l’enlèvement,

demain 12 Novembre à partir de 14h.

Pour cette raison,

le stationnement du parking Letino

et l’utilisation du passage du presbytère

seront interdits de 14 à 18 heures.

Si vous faites une autre découverte de nid de frelons asiatiques, l’ancien référent départemental René Malhautier étant décédé l’an dernier, il vous faudra contacter une société privée ou demander une adresse au service incendie de votre secteur.

7 réflexions sur « Découverte ! »

  1. Pourquoi détruire le nid et utiliser des insecticides (parce que c’est bien de ça qu’il s’agit…) quand de toute façon d’ici 3 ou 4 semaines, les ouvrières auront fini par périr ?
    Au printemps, les fondatrices commenceront par se faire la guerre et à s’entretuer pour la maitrise des territoires et en aucun cas l’ancien nid ne sera réutilisé.

    C’est au début de la formation des nids, quand les fondatrices en surnombre ont été éliminées, qu’il faut intervenir en essayant de supprimer les reines avec les nids. Pour cela, il faut que les premières ouvrières soient nées et commencent à chasser pour être certain que la reine reste au nid.

    Mais en juin ou juillet, c’est moins facile à trouver dans les feuilles…
    A partir d’aout, les colonies ont grossi et la prédation devient vraiment préoccupante.
    Cordialement.
    PN

  2. J’ai un ami apiculteur qui en détruit de temps en temps, en incendiant le nid après être intervenu au niveau des locataires. Un jour ma tante en avait un dans son grenier, l’apiculteur s’en est occupé avec un insecticide. Quelques jours après ma tante l’a récupéré et mis dans sa voiture pour le montrer à son petit-fils, avant elle est passé chez mes parents pour leur faire voir, bien lui en a prit, mon père a constaté que ça grouillait encore à l’intérieur et s’est empressé d’y mettre le feu. Il ne faut pas prendre le risque de se faire piquer et éradiquer ses bestioles nuisibles pour nos abeilles.

    1. Je suis désolée, Régis d’avoir tardé à approuver ton commentaire . Pourquoi ? Ce qui m’a gêné c’est l’inclusion d’un encart publicitaire qui est en plein milieu. Il m’a été impossible de l’éliminer. J’espère que les autres lecteurs ne m’en tiendront pas rigueur, mais j’ai trouvé l’idée amusante …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.