Jour N°21

Un invité pas très agréable …

Ce coléoptère est un insecte qui s’attaque aux vergers d’arbres fruitiers à noyaux : amandiers, pêchers, abricotiers et … oliviers.

C’est là, dans notre olivette que nous l’avons trouvé.

Si l’insecte par lui-même fait juste quelques dégâts sur les rameaux et sur les feuilles, les larves qui s’attaquent aux racines, causent des dommages importants qui peuvent provoquer la mort de l’arbre.

Les adultes sortent au printemps. Chaque femelle pond une centaine d’oeufs, au sol, autour du pied de l’arbre. Au bout d’une dizaine de jours, les larves vont s’enfoncer dans le sol et s’installent dans les racines de l’arbre.

Elles vont s’en nourrir pendant deux ans …

Il n’existe aucun produit chimique pour détruire les larves …

Chaque larve mesure, alors, 6 à 7 cm.

L’heure de la sortie a sonné !

Elles creusent une loge dans l’écorce de l’arbre …

Au bout d’un mois, un nouvel insecte en sortira …

Elytres noires très dures, tête massive recouverte d’une pruine grisâtre,

2,5 cm de désagrément …

Capnode du pêcher

(Capnodis tenebrionis)

A noter que nous avions déjà,

un autre insecte de la même famille :

Capnode de l’oseille

(Capnodis tenebricosa)

A demain …

Jour N°20

Surprise !

Ma première de l’année …

Trouvée cet après midi, aux Garrigues Basses de Lèdenon .

Quelle est donc cette petite fleur ?

Vous avez trouvé ???

Ophrys jaune

(Ophrys lutea)

Plus de 20 dans cette petite station que l’on connaît depuis longtemps …

Elle est toute belle, non !

A demain

Jour N°19

Vous avez demandé la lune ?

Elle était bien là, hier soir, très illuminée …

C’est ce qu’on appelle une « Super Lune »

La « Super Lune »,

qu’est ce que c’est ?

C’est la conjugaison de deux phénomènes :

– Non seulement c’était la pleine lune,

mais elle passait au point le plus près de la Terre …

(357 042 km, quand même !)

Elle nous paraît ainsi presque 10% plus grosse

Ce soir, elle sera encore visible

dans d’excellentes conditions.

A demain …

Jour N°18

Les geckos sont de sortie !!!

C’est le deuxième que je vois cette année.

La photo est d’une autre année, car cette fois, notre rencontre a été … comment dire ? Furtive …

Désolée !

Tarente de Maurétanie

(Tarentola mauritanica)

C ‘est une espèce méditerranéenne, originaire d’Afrique du Nord, qui aime bien s’installer dans les maisons . Si cela vous arrive, vous pouvez la recouvrir d’ un torchon, ce qui vous permettra de l’attraper sans la blesser.

Mais elle est totalement inoffensive .

A demain …

Jour N°16

C’est le premier que je vois cette année.

C’est un petit papillon vert printemps, avec quelquefois une petite ligne de pointillés blancs qui traverse ses ailes .

Le pourtour de ses yeux est blanc pur ce qui permet de le différencier du Thécla de l’arbousier qui, lui, a le front et le pourtour des yeux brun roux .

L’argus vert

appelé aussi

Thécla de la ronce

(Callophrys rubi)

En garrigue, il pond ses oeufs sur Dorycnium pentaphyllum, (la badasse), sur Cytisus scoparius ( le genêt), sur certains hélianthèmes et bien sûr, sur la ronce … Alors que le Thécla de l’arbousier préfère … l’arbousier .

A demain …

Jour N°14

Une belle fleur de garrigue …

L’Asphodèle cerise

(Asphodelus cerasiferus)

Elle appartient à la famille des Liliacées, comme le lys, l’ail, et un grand nombre de plantes à bulbes …

Elle aime les terrains calcaires et on la trouve assez souvent dans nos garrigues.

Ses feuilles disposées en rosette apparaissent au printemps, ainsi que sa longue tige couverte de fleurs blanches.

Ses fruits verts puis marrons ont la forme et la dimension d’une cerise, d’où son nom d’ Asphodèle cerise.

***

Vous avez certainement remarqué que derrière mes asphodèles, il y avait un petit lilas …

Pas vraiment un arbuste de garrigue …

L’histoire est simple …

Quand nous avons construit notre piscine, le piscinier a commencé par faire un grand trou … Logique !

Mais que faire de toute cette terre ?

Voilà des frais qui n’étaient pas prévus …

C’est alors que le conducteur du camion a eu une idée de génie !!!

Derrière la maison, il y avait un énorme roncier :

des ronces, des ronces, impossible de s’en débarrasser …

Il nous dit : si je verse mes camions de terre dessus, les ronces vont être étouffées, elles ne pousseront plus, cela vous fera une jolie butte, vous pourrez planter les arbustes que vous voulez …

et … ça ne vous coûtera rien !!!

Quelle bonne idée !!!

Plus tard, j’ai planté des romarins, des lilas, des cistes …

Et un jour, deux plantes d’Asphodèles sont sorties …

Certainement des racines tubéreuses qui étaient cachées dans la terre de ma piscine …

A demain …

Jour N°13

Cette photo a été prise la semaine dernière

Aujourd’hui,

cette photo aurait été impossible …

Pourquoi ???

Monsieur et Madame

Verdier d’Europe en plein repas …

Verdier d’Europe

(Chloris chloris)

Le mâle est à dominance vert olive, au ventre jaune,

la femelle plutôt gris verdâtre,

mais tous les deux ont le bord des ailes primaires jaune :

– jaune vif pour le mâle

– un peu moins éclatant pour la femelle

***

Aujourd’hui cette photo aurait été impossible …

Pourquoi ?

S’il est conseillé d’aider les oiseaux à se nourrir pendant l’hiver, il est fortement déconseillé de les nourrir dès l’arrivée du printemps.

Et ceci, pour éviter toute dépendance aux mangeoires et à l’homme .

Ces oiseaux sauvages doivent apprendre à trouver leur nourriture naturelle, seuls, et au printemps, la nourriture ne manque pas ( insectes, vers, petits fruits, escargots …)

Par contre, il est absolument interdit de tailler les arbres et les haies entre le 1er Avril et le 31 juillet, afin de ne pas perturber la reproduction et la nidification des oiseaux (Règlement du Parlement Européen)

Il ne vous reste plus qu’à les observer (de loin) et à les écouter … C’est beau, aussi, un chant d’oiseau …

A demain …

Jour N°12

Juste une petite histoire …

Fourmis et pucerons,

une coopération inattendue !

Et voilà, comme une « amitié » improbable devient logique …

Si vous avez un jardin, il vous est arrivé, c’est sûr, de râler après des dizaines de pucerons qui « attaquent » vos fleurs .

Ces pucerons adorent leur sève sucrée …

Il se trouve que leurs déjections deviennent aussi sucrées que la sève de vos fleurs …

Arrive alors Dame fourmi, qui aime se délecter de ce miellat …

C’est là que la coopération entre les fourmis et les pucerons commence …

Les fourmis vont devenir les protectrices des pucerons : elles vont les soigner, les nettoyer, éloigner leurs prédateurs, comme les larves de coccinelles par exemple…

tout en se nourrissant de leur miellat.

Tout le monde est content …

Sauf votre plante qui, elle, ne va pas aimer du tout,

et risque même d’en mourir …

A demain …