Un petit rectangle de papier …

     Vous savez tous que le mois de Novembre est le mois « sans tabac ».

Les médias en ont beaucoup parlé !

Personnellement, je ne fume pas et je n’ai jamais fumé.

Et si JF fumait depuis qu’il était ado, il s’est arrêté net, quand je suis rentrée de la maternité avec notre premier bébé. Surprise, mais ravie de cette décision radicale, je pensais qu’il ne tiendrait pas longtemps …

Et bien non, il n’a plus jamais fumé …

***

Mais je ne suis pas là pour faire la morale,

chacun est responsable de ses actes.

Aujourd’hui, je vais vous raconter une petite histoire, qui m’a amusée quand je l’ai lue pour la première fois.

***

Nous sommes au XVIè siècle .

Si le tabac est connu depuis la découverte de l’Amérique, ramené en Europe par les Conquistadors, il est surtout prisé, mastiqué, ou fumé à la pipe . A cette époque on fume aussi le cigare. Le tabac est enroulé dans des feuilles de maïs.

Ce n’est qu’au XVIIè siècle que la feuille de maïs va, petit à petit, être remplacée par des feuilles de papier fin.

La cigarette à rouler était née.

***

Jean Bardou (né en 1799), un industriel perpignanais, observe le manège des fumeurs en train de « rouler » leur cigarette.

A cette époque, si le papier à cigarettes existe, il est vendu en grandes feuilles … Chacun doit couper son morceau de papier, à la dimension qu’il souhaite . Jean Bardou a alors une idée géniale : fabriquer des petits carnets de papier à cigarettes contenant des petites feuilles prédécoupées.

Son fils, justement, travaille en Espagne, dans une entreprise de fabrication de ce fameux papier.

Il s’associe avec lui et monte son entreprise.

Sur la couverture de chaque carnet, il appose ses initiales, juste séparées par une petite étoile.

Ce petit carnet a un succès fou !

Il décide de remplacer la petite étoile par les armoiries de Perpignan,

SA ville !

Puis, pour des raisons qu’on ignore, (peut-être des difficultés d’impression), il enlève le dessin des armoiries de Perpignan, ne gardant que le losange.

Quand les fumeurs viennent acheter un paquet de feuilles à rouler, ils demandent un « paquet JOB »

 

Jean Bardou finit par déposer la marque JOB …

A cette époque, il est de bon ton de fumer …

Les hommes fument, mais les femmes aussi :

une femme qui fume est une femme libérée …

D’ailleurs les affiches publicitaires montrent « une femme qui fume « 

 

Ce petit carnet fera la fortune de la famille !

***

 

 

La trouvaille du jour …

 

Connaissez-vous cette chenille ?

 Elle est très grosse , de la grosseur d’un doigt masculin, et très grande … Plus de 8 cm de long.

La petite corne qui termine son corps, ne nous laisse aucun doute, c’est la chenille d’un papillon de la famille des Sphingidés …

… comme : la chenille du Sphinx de l’Euphorbe ( en haut à gauche)

ou celle du Sphinx « Tête de Mort » (en haut, à droite)

ou celle du Moro-sphinx (en bas à gauche)

ou celle du Sphinx gazé ( en bas à droite)

Toutes portent une petite corne au bout de l’abdomen.

Si vous regarder un peu sur internet, vous verrez qu’elle n’est pas toujours si foncée. Elle est longtemps verte avec de grands yeux bleus …

Là, elle est « à maturité », elle est prête à se mettre en chrysalide.

Nous l’avons installée dans une grande boite transparente, avec une bonne épaisseur de feuilles mortes et de terreau trouvés sous nos chênes verts.

Elle s’est enterrée immédiatement …

Maintenant, il faut attendre !!!

Je ne résiste pas à vous montrer le papillon, dont les couleurs rappellent étrangement les habits de camouflage de nos militaires …

(Cette photo a été prise sur le site lepinet.com, site bien connu de tous les amateurs de papillons.)

Un autre site que j’adore : les pages entomologistes d’André Lequet …

un universitaire qui sait se mettre à la portée des débutants, pourvu qu’ils soient un peu curieux …

https://www.insectes-net.fr/

Une deuxième génération …

Bonjour !

Le pacha à deux queues,

vous connaissez ?

Je vous en ai déjà parlé, c’est ce très beau et très grand papillon,

dont les chenilles se nourrissent de feuilles d’arbousier.

Garrigues Basses-Lédenon,Pacha à deux queues

Garrigues Basses-Lédenon,Pacha à deux queues

Ailes fermées, il n’est pas mal non plus !

***

En ce moment, vous pouvez l’apercevoir,

sur des arbres fruitiers,

ou à terre,

se nourrir du jus des vieux fruits : raisins, figues …

Vous pouvez aussi l’observer sur les arbousiers, en train de pondre …

car dans le Sud de la France (et donc aux Garrigues Basses de Lédenon),

il y a une deuxième génération qui se prépare …

Garrigues Basses-Lédenon,Pacha à deux queues

Ces photos ont été prises hier :

On peut voir sur ou sous les feuilles,

– des œufs jaunes, de la ponte du jour,

– des œufs presque transparents, mais cerclés de brun,

– des œufs presque noirs .

***

Les photos suivantes ont été prises ce matin.

Garrigues Basses-Lédenon,Pacha à deux queues

Si les œufs jaunes  et ceux cerclés de brun n’ont pas changé …

l’œuf noir a disparu et a laissé sa place à une jolie petite chenille …

(Dans le cercle rouge, la trace de l’œuf disparu)

Garrigues Basses-Lédenon,Pacha à deux queues

Garrigues Basses-Lédenon,Pacha à deux queues

Elle monte, elle descend, bref, elle visite son territoire …

***

Arrivera-t-elle jusqu’au printemps ?

Oui, s’il n’y a pas un trop gros gel,

et si ses prédateurs naturels la laissent tranquille …

(à suivre …)

Un petit reptile méditerranéen …

 

Aïe !

Je vois déjà une de mes fidèles lectrices,

fermer rapidement le blog, en tremblant de peur !!!

 

Mais non, tous les reptiles ne sont pas agressifs,

et surtout pas celui-là.

 

***

Un serpent ?

 

Garrigues Basses,Lédenon, Reptile, Seps strié

Garrigues Basses,Lédenon, Reptile, Seps strié

Garrigues Basses,Lédenon, Reptile, Seps strié

Cela lui ressemble bien, mais …

Regardez bien !

Garrigues Basses,Lédenon, Reptile, Seps strié

Regardez bien ce que j’ai entouré en rouge …

Ce reptile a quatre pattes …

Et les serpents n’ont pas de patte !

***

C’est tout simplement un Seps strié.

***

Le Seps strié (Chalcides striatus),

est un petit reptile de 40 à 45 cm de long,

de couleur souvent bronze.

C’est une espèce très fréquente en Espagne et au Portugal.

En France, on le trouve surtout dans la zone méditerranéenne,

où il affectionne les garrigues,

et leurs pelouses sèches,

avec thym, aphyllanthe de Montpellier et genêt d’Espagne.

Très discret, il n’est pas facile de le rencontrer,

et de pouvoir l’observer.

En général la rencontre est très furtive …

***

Ses ennemis sont nombreux :

– d’autre reptiles plus gros comme la couleuvre de Montpellier,

– des mammifères : renard, belette, putois,

– des oiseaux : hérons, rapaces …

***

Il est unique .

Impossible de le confondre avec d’autres reptiles.

Celui qui lui ressemble le plus , l’Orvet,

n’a pas de patte.

De plus, il est complètement inoffensif pour l’homme .

***

Sans rancune, Pat !!!

 

 

L’escargot et le ver luisant …

 

Le ver luisant, vous connaissez ?

Bien sûr !

C’est même très amusant de chercher leur petite lumière verte,

avec vos enfants ou petits enfants, les soirs d’été …

 

1-Lumière-Capture d’écran 2018-08-21 à 14.23.12.png

La lumière verte ?

C’est le stratagème qu’emploient les femelles,

pour attirer les mâles …

car seuls les mâles ont des ailes et peuvent se déplacer …

A lui de trouver sa femelle …

***

Le ver luisant ou Lampyre

est un insecte un peu particulier :

– le mâle est un coléoptère,

– mais la femelle reste à l’état de larve …

d’où son nom courant de « ver luisant »

 

Garrigues Basses, Escargot,Ver luisant

(Les deux photos du haut ont été trouvées sur internet)

***

Le ver luisant est donc un animal sympathique …

mais pas pour tout le monde !

Si les mâles meurent après la reproduction, sans pratiquement s’être nourris,

les larves et les femelles se nourrissent d’escargots et de limaces.

Elles piquent leur victime,

leur injecte du venin qui les paralyse,

puis des « enzymes gloutons »,

qui les liquéfient …

Elles peuvent ainsi les digérer sans problème !!!

***

Mais cela ne marche pas à tous les coups !!!

Regardez cette attaque en règle d’une femelle ver luisant sur un escargot …

 

0-Escargot-Capture d’écran 2018-08-21 à 21.29.50.png

1-Escargot-DSC04257 (1).jpg

Une fois installée sur la coquille,

elle le pique plusieurs fois …

L’escargot est sans défense,

mais résiste comme il peut …

 

2-Capture d’écran 2018-08-21 à 21.22.22.png

2B-Escargot-DSC04276 (1).jpg

3-Escargot-Capture d’écran 2018-08-21 à 21.06.03.png

Un premier échec ?

la femelle ver luisant recommence …

Encore et encore …

 

3A-DSC04280 (1).jpg

4-Escargot-Capture d’écran 2018-08-22 à 07.18.29.png

5-Escargot 3-Capture d’écran 2018-08-21 à 21.11.07.png

6-Escargot 2-Capture d’écran 2018-08-21 à 21.08.31.png

6B-Escargot-DSC04284 (1).jpg

7-Escargot-Capture d’écran 2018-08-21 à 22.58.47.png

 Sans résultat !!!

L’escargot est vainqueur, par abandon de l’adversaire …

***

La première photo a été prise,

aux Garrigues Basses de Lédenon,

le matin à 07h51…

La dernière à 08h09 …

 

18 mn de piqûres, de morsures …

Un véritable calvaire !!!

 

***

 

Devinette : la réponse

 

 

Devinette !!!

***

 

00-Capture d’écran 2018-08-16 à 21.18.39.png

Daniel, JR, et Lisa ont bien reconnu une inflorescence de bananier …

Bravo !!!

***

1-DSC01300.JPG

2-DSC01306.JPG

Petit à petit les fleurs femelles se transforment en bananes

3-DSC01304.JPG

4-DSC01307.JPG

5-DSC01305.JPG

6-DSC01298.JPG

7-CORI1119 - copie.JPG

 

Le bananier, qui n’est pas un arbre, mais une plante, 

peut atteindre sept mètres de haut …

Au centre de ses feuilles, se développe un bouton floral,

qui produira un régime de bananes..

 

Il faut à peu près 4 Mois, 

pour que les fruits soient mûrs …

Le bananier a besoin pour grandir et produire,

de chaleur et d’humidité.

Il pousse surtout en Amérique centrale,  (Antilles comprises)

en Amérique du Sud,

en Indonésie, Thaïlande, Viêt Nam

et en Afrique (Tanzanie)

Après la floraison, la plante meurt.

***

Ces photos ont été prises lors de notre dernier voyage au Costa Rica .

***

 

 

Avril : ailleurs dans le monde … 15 jours au Costa Rica … Suite … et fin .

 

Dernier réveil au Costa Rica

 

Voyages,Costa Rica

Le soleil se lève à peine,

quand nous prenons notre petit-déjeuner …

Voyages,Costa Rica

Le Costa Rica, c’est fini ?

Pas tout-à-fait,

car nous ferons un petit détour dans le village de Sarchi .

 

Voyages,Costa Rica

Sarchi,

petit village lié à la production locale …

Des dizaines de menuiseries fabriquaient des chars à bœufs,

qui servaient à transporter les sacs de café …

Le village était prospère jusqu’au jour où …

les habitants ont vu arriver …

un tracteur !!!

 

Puis 2, 3, 4 …

C’était la fin de la prospérité de Sarchi !

***

Un menuisier a eu, alors, la bonne idée de décorer ses charrettes …

suivi bientôt par tous les autres …

Succès immédiat !!!

***

Sarchi, aujourd’hui !

 

Voyages,Costa Rica

En plein centre du village, juste devant la cathédrale,

dans un petit jardin public,

la plus grande charrette jamais construite,

est devenue l’emblème de Sarchi.

Je vous laisse admirer les détails …

 

Voyages,Costa Rica

Voyages,Costa Rica

 

Devant le succès de ces nouveaux chars à bœufs,

les habitants se sont posé des questions …

Pourquoi pas moi ???

 

Voyages,Costa Rica

Chaque artiste a ses motifs …

 

Voyages,Costa Rica

Des grandes roues  signalent les différentes menuiseries …

***

Pourquoi pas …

 

Voyages,Costa Rica

… construire des charrettes miniatures

qui pourraient servir de jardinière, de bar ambulant…

ou tout simplement de décoration …

 

Voyages,Costa Rica

Pourquoi pas décorer des bancs de jardin ?

***

Pourquoi pas …

 

voyages,costa rica

Des dessous de verres …

***

Pourquoi pas …

 

Voyages,Costa Rica

décorer des parapluies,

des porte-parapluies,

des plats en bois …

Voyages,Costa Rica

des jouets pour enfants …

Une folie douce s’est emparée du village …

 ***

Bien sûr, tout ne rentre pas dans les valises …

Mais ils peuvent vous livrer partout …

 

Voyages,Costa Rica

Aujourd’hui, à Sarchi,

tout est décoré de motifs de charrettes :

parapet de pont, poteaux indicateurs, façades des supermarchés,

bâtiment des pompiers, entrée du stade …

 

Voyages,Costa Rica

même la Sécurité Sociale locale a son logo …

 

Voyages,Costa Rica

… et même les étiquettes de paquets de café !!!

***

Sarchi, un petit détour très agréable !!!

***

l’aéroport n’est pas loin …

Le Costa Rica s’est vraiment fini !!!

***

 

 

Avril : ailleurs dans le monde … 15 jours au Costa Rica … Suite …

 Après les palmeraies, nous continuons notre route …

 

voyages,costa rica

Petit arrêt sur le pont de Tarcolès … 

00-Tarcolès-Capture d’écran 2018-08-01 à 17.10.22.png

C’est l’heure de la sieste pour les crocodiles,

ils sont presque tous sur les berges du fleuve …

***

Nous quittons la route des plages pour traverser la région du café.

Nous arrivons au Chayote Lodge

 

Voyages,costa rica

Les allées sont bordées de plantations d’hortensias …

Superbes !!!

 

Voyages,costa rica

Notre bungalow à la décoration très originale …

Voyages,costa rica

Voyages,costa rica

Voyages,costa rica

Tout rappelle la culture du café …

***

Le caféier

Je devrais dire les caféiers, car il y a plusieurs espèces …

Voyages,costa rica

Le caféier est un petit arbre de 5 à 6 m de haut,

souvent taillé à 2 ou 3 mètres pour faciliter la cueillette.

 

Voyages,costa rica

Ses fleurs blanches au parfum sucré,

sont groupées en glomérules de 3 à 7

Voyages,costa rica

***

Les fruits appelés des cerises,

sont d’abord vertes, puis se colorent en rouge de plus en plus foncé.

 

Voyages,costa rica

Elles sont récoltées quand elles sont presque noires …

 

Voyages,costa rica

On les passe d’abord dans un genre de meule,(cf photo ci-dessus)

qui va les débarrasser de la pulpe.

Le noyau restant sera grillé, mis dans des sacs de jute, comptés, 

grâce au boulier ci-dessus.

Une boule, un sac,

au bout de cinq boules rondes, on mettait une boule carrée …

et ainsi de suite jusqu’à épuisement.

 

Voyages,costa rica

***

Le jardin fleuri

Voyages,costa rica

Voyages,costa rica

Des hortensias, bien sûr,

voyages,costa rica

voyages,costa rica

Mais aussi, Abutilons, Hémérocalles, Lys, et autres …

qui attirent des dizaines de papillons …

 

Voyages,costa rica

***

Le soir, le Chayote Lodge est perdu dans la brume …

 

Voyages,costa rica

C’est l’heure du repas …

 

Voyages,costa rica

Voyages,costa rica

 Nous apprécierons un pichet de sangria

dégusté devant la cheminée …

***

C’est notre dernière nuit au Costa Rica …

 

Voyages,costa rica

Voyages,costa rica

Nous resterons longtemps sur notre terrasse,

pour admirer le coucher de soleil …

 

Voyages,costa rica

Puis, petit à petit, les lumières de la ville vont éclairer la nuit …

 

Voyages,costa rica

Dans la vallée, Alajuela et son aéroport international …

(à suivre …) 

 

 

Avril : ailleurs dans le monde … 15 jours au Costa Rica … Suite … Un sujet qui fâche !!!

 

Nous sommes toujours dans notre palmeraie,

à regarder et à photographier ces arbres … 

 

Voyages, Costa Rica 

Voyages, Costa Rica

Voyages, Costa Rica

La palmeraie est irriguée ???

 

Voyages, Costa Rica

Puis nous voyons arriver un jeune costaricien,

équipé d’une machette fixée au bout d’un long manche …

 

voyages,costa rica

Il nous explique qu’il vient récolter les fruits des palmiers

voyages,costa rica

Regardez-là-haut ! 

Un coup sec de machette,

et le régime de fruits du palmier tombe à terre …

voyages,costa rica

Soudain, nous comprenons …

Nous sommes dans une plantation de palmiers à huile … de palme .

 ***

voyages,costa rica

 

voyages,costa rica

Les régimes tombent à terre, laissant se détacher quelques fruits …

voyages,costa rica

voyages,costa rica

voyages,costa rica 

L’huile de palme est extraite de la pulpe du fruit. (partie jaune sur la photo)

Le noyau contient, lui aussi une partie grasse (en bleu sur la photo).

Une fois séché, on extrait du noyau, l’huile palmiste par pressage.

 

voyages,costa rica

***

Dans la palmeraie, toutes sortes de véhicules,

viennent récupérer les régimes :

 

voyages,costa rica

Charrettes tirées par des bœufs,

 

voyages,costa rica

voyages,costa rica

voyages,costa rica

Camions, tracteurs …

L’usine n’est pas loin …

Nous les suivons !!!

 

voyages,costa rica

voyages,costa rica

Une fois extraite, l’huile repart dans de gros camions-citernes .

 

voyages,costa rica

***

De l’huile de palme, au Costa Rica ?

Je ne m’attendais pas à ça !

***

Vous avez dû voir, dans vos journaux ou à la télévision, 

des reportages sur la déforestation en Indonésie,

pour la plantation de palmiers à huile.

Vous avez même, peut-être, signé des pétitions,

pour sauver des orangs-outans privés de leurs forêts …

 

voyages,costa rica

voyages,costa rica

voyages,costa rica

Des articles comme ceux-là, on en voit partout !!!

***

Alors pourquoi des plantations au Costa Rica,

pays qui a basé son activité économique,

sur un tourisme propre, 

pays dont 30% de la surface sont classés

Parc National ou Réserve de biosphère ???

 

INCOMPRÉHENSIBLE !!!

***

Il faut remonter en 1899, pour trouver une explication …

Cette année-là, est fondée la UNITED FRUIT COMPANY,

entreprise bananière américaine.

A cette époque, les pays d’Amérique latine, sont en effervescence :

chaque pays cherche à proclamer son indépendance,

et pendant qu’ils se font la guerre,

la UNITED FRUIT COMPANY va en profiter,

et passe des accords avec les uns et les autres, 

pour installer des bananeraies,

sur de grandes superficies qu’elle achète pour une bouchée de pain.

***

Pendant de longues années, la UNITED FRUIT COMPANY,

va gérer les bananeraies : culture et commercialisation

***

Mais, petit à petit, la production est moins importante.

Les sols sont épuisés, pollués par des métaux lourds,

résultats d’une utilisation à outrance

de fongicides à base de sulfate de cuivre …

Les sols sont devenus toxiques

pour toutes les plantes de la famille des Musacées,

(toutes les espèces de bananes),

et pour bien d’autres cultures qui ne tolèrent pas les métaux lourds …

La situation est dramatique pour tous les petits producteurs,

qui avaient, des parcelles de terre plantées de bananiers

et qui confiaient la commercialisation à la UNITED FRUIT COMPANY.

***

Après quelques essais et recherches, ils ont trouvé leur « sauveur » …

Le palmier à huile tolère une forte concentration

de métaux lourds comme le cuivre !

Sa culture commencera en 1980 .

La quasi totalité de la production sert à faire des biocarburants.

***

Donc, ici, pas de déforestation à outrance,

simplement un changement de culture … obligatoire !!!

***

Le problème de l’huile de palme est double :

– Sa production

– Son utilisation

***

Si la production au Costa Rica est acceptable,

elle l’est moins dans certains pays :

j’ai déjà parlé de la déforestation, 

des atteintes à la faune et à la flore sauvage …

Mais Amnesty International,

parle aussi de travaux forcés et du travail des enfants …

***

 

Le deuxième problème de l’huile de palme,

c’est son utilisation  dans notre alimentation,

et son impact sur notre santé .

Certains font valoir sa « haute teneur en acides gras saturés » …

De ce fait, elle aurait un effet négatif sur le taux de cholestérol …

Elle augmenterait le taux du mauvais cholestérol

et diminuerait le taux du bon cholestérol …

D’accord ? Pas d’accord ?

De toutes façons, soyez prudents,

car l’huile de palme est partout,

surtout dans les aliments que l’on donne à nos enfants :

lait pour bébé, petits biscuits, céréales du petit-déjeuner …

Regardez bien les étiquettes !

 

voyages,costa rica

voyages,costa rica

 

Étonnant, non ???

***

Est-ce qu’il vous viendrait à l’idée

de donner un verre d’huile à votre enfant pour son goûter ???

 

 

(à suivre …)