Un papillon de nuit …

Bonjour !

J’ai d’abord trouvé une chenille qui dévorait mes lavandes …

J’aurais pu l’écraser … Mais non !

J’aime bien connaître mes « ennemis » !

Alors, je l’ai mise dans une boite transparente … avec une branche de lavande .

Et j’ai attendu …

Le lendemain matin, la chenille s’était (déjà) mise en chrysalide, collée sur la paroi de ma boite et enveloppée dans une toile de fils blancs…

Hier matin, le papillon est sorti !

Bizarre! Je n’en avais jamais vu … Il ressemblait bien au Gamma (Autographa gamma), mais la marque blanche sur les ailes n’avait pas du tout la même forme …

De plus, il avait de superbes reflets dorés …

Le voilà fermé !!!

Impossible de trouver son nom exact, pourtant j’ai cherché un moment dans tous mes bouquins et sur internet sur les sites spécialisés dans les papillons …

J’ai dû le faire déterminer par les membres d’un groupe de connaisseurs de les papillons …

Ce qui me rassure c’est qu’ils n’étaient pas tous d’accord et qu’ils ont dû chercher aussi …

Problème résolu !

C’est une noctuelle du jolie nom de Plusie chalcite ( Chrysodeixis chalcites).

Malheureusement, si le papillon est assez beau, sa chenille est une grande dévoreuse de plantes de jardin …

7 réflexions sur « Un papillon de nuit … »

    1. Merci ! J’ai eu du mal car c’était la première fois que je le voyais … J’avais bien trouvé la famille, mais j’hésitais entre 3 espèces proches … Heureusement que j’ai des amis qui m’aident … Merci de me lire et de m’encourager par vos messages

  1. Avec ce petit papillon de nuit, c’est la 164 eme espèce déterminée par Monique, comme présente aux Garrigues Basses de Lédenon. Un élément qui vient attester de la grande richesse de ce milieu naturel aux porte des grandes zones urbanisées. Un simple maillon d’une longue chaîne alimentaire qui regroupe une grande diversité d’espèces animales.
    « La solidité d’une chaîne, est égale à la solidité du plus faible de ses maillons », c’est dire l’importance de la bonne santé de chacun.

  2. Salut,
    en effet c’est un petit Hétérocère (Papillon de nuit), de la famille des Noctuelles, et qui semble migrateur et essentiellement dans le sud de la France : http://www.lepinet.fr/especes/nation/lep/index.php?e=l&id=46030.
    La chenille est polyphage (mange donc plusieurs plantes et non 1 seule, 1 genre ou 1 famille), et semble préférer les plantes cultivées, sans doute plus abondantes, vertes, etc…
    Bravo pour cet élevage réussi et ces premières données gardoises (que 122 centralisées dans Faune-France à ce jour : https://www.faune-france.org/index.php?m_id=81&sp_tg=10&speciesFilter=Chrysodeixis+chalcites&frmSpecies=23167&frmDisplay=Afficher

    Amitiés et bises, aux un(e)s et aux autres,

    1. Je suis contente ! c’est vrai, je suis la première à en trouver une dans le Gard ??? Je suis ravie !!! Merci pour cette nouvelle . Amitiés

      1. Bonjour
        J’ai également vu ces chenilles qui dévoraient mes verveines
        J’ai mis qlq unes dans une bouteille plastique et 4 jours plus tard ce papillon doré
        Et c’est en cherchant sur internet que j’ai vu votre photo ( enfin celle du papillon !!)
        Merci
        WF. Marsillargues 34590
        30 août 2019

        1. merci pour ce commentaire qui m’encourage à continuer … cette année j’ai remarqué (chez moi, aux Garrigues Basses de Lédenon) que le nombre d’espèces de papillons avait largement diminué. Et dans chaque espèce, le nombre aussi a diminué : par exemple, d’habitude, je voyais beaucoup de Pacha à deux queues, voler et pondre sur mes arbousiers … Cette année, j’en ai vus moins de 5 … Sécheresse, grosse période de mistral à 130 km/h, ou autre chose ????

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *