Safran ou colchique ?

Bonjour !

Dans son commentaire à propos de l’article sur le safran,

Joce parle des colchiques …

C’est vrai que ces deux plantes se ressemblent …

– Elles appartiennent toutes les deux

à la grande famille des Liliacées,

(tulipes, lys, ail, oignons …)

– Leurs bulbes sont, en réalité, des cormes,

(réserves souterraines recouvertes d’écailles)

(Ci-dessous, corme de safran )

– Leurs fleurs sont rose violacé

– Elles fleurissent toutes les deux en automne …

Mais leurs ressemblances s’arrêtent là.

***

Voici, ci-dessous, quelques photos de colchiques d’automne, prises aux Garrigues Basses de Lédenon.

* Ici pas de longs pistils d’un bel orange vif …

*Les colchiques sont un peu plus précoces que les safrans .

*Ils fleurissent fin Septembre, début Octobre, alors que mes safrans sont en fleur depuis 3 ou 4 jours (début Novembre).

*De plus, si les safrans sont employés en cuisine,

les colchiques sont toxiques …

Attention si des colchiques poussent dans un pré où se trouvent des vaches ou des moutons …

Dans les campagnes,

on leur donne souvent le nom de tue-chien …

Colchique d’automne

Colchicum autumnale

4 réflexions sur « Safran ou colchique ? »

  1. Perso je ne trouve pas que les colchiques et les crocus, qu’ils soient à safran ou pas, se ressemblent !
    Les premiers sont beaucoup plus ouverts, plus aériens, plus doux.
    Comme pour bon nombre de plantes toxiques on en tire des médicaments…
    J’adore les colchiques et pas seulement parce que ils ont bien aidé mon cœur à reprendre son rythme de croisière en début d’année…
    Chuis pas sûre qu’une bonne paella safranée aurait eu le même effet, même si ça aurait été plus agréable 😉

    1. Bonjour Pat! Oui ,les hommes savent aussi utiliser les plantes toxiques à petite dose, pour nous soigner et c’est très bien … ensuite, quand le corps va mieux, une petite paella safranée, ça remonte bien le moral …

  2. Colchiques dans les prés fleurissent, fleurissent, crocus dans les champs nous offrent leur safran🎶 On comprend pourquoi c’est l’épice la plus chère quand on voit la petite production par fleur + le ramassage (point de machines)+ séchage…et c’est si beau et bon, un vrai parfum du sud!

    1. Bonjour Joce ! Quand on a juste une quinzaine de bulbes comme moi, c’est un vrai plaisir de cueillir les pistils, mais quand on en voit des pleins champs … effectivement, on comprend pourquoi c’est si cher.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.