Une petite bestiole des garrigues … pas si inoffensive que ça !

J’étais partie, les mains dans les poches,

juste pour chercher des petits oeufs du Pacha à deux queues,

magnifique papillon

dont les chenilles se nourrissent de feuilles d’arbousier.

Dans la nature,

on ne trouve pas toujours ce qu’on est allé chercher …

Mais, c’est comme une vieille publicité qui disait :

« Aux Galeries L…, il se passe toujours quelque chose … »

Et là, à mes pieds, sur un tapis de feuilles sèches …

Je l’ai vue !

Bien sûr, cette photo est ancienne,

ainsi que les deux suivantes,

vu que j’étais partie « les mains dans les poches « …

Le temps de retourner à la maison,

chercher une boîte transparente et l’appareil photo et hop ! Voici deux photos du jour !!!

Quand j’habitais dans l’Aude,

on l’appelait « la mouche espagnole  » ???

-Pourquoi mouche, puisque c’est un coléoptère

(et même pas un diptère),

-Pourquoi espagnole,

puisqu’il en a presque partout dans le monde :

Europe méridionale et centrale,

Asie, Afrique et même en Amérique …

Son autre nom courant est « la Cantharide »

et son nom scientifique « Lytta vesicatoria ».

Personnellement,

je la trouve très belle avec sa couleur vert métallisé,

et ses élytres d’un beau cuivré métallisé .

Belle, mais dangereuse !

***

Elle se nourrit des feuilles de certains arbustes à fleurs :

lilas, seringat, sureau …

comme bien d’autres insectes, me direz-vous …

Elle pond ses oeufs près des nids d’abeilles solitaires …

Les larves se nourrissent des oeufs, du pollen et du nectar… ça c’est déjà plus embêtant …

Dérangée, elle exsude un liquide jaunâtre,

d’une odeur d’oeuf pourri qui fera fuir tous ses prédateurs.

Ce liquide est chargé de cantharidine,

qui peut provoquer des brûlures sur la peau et les yeux …

Donc prudence !!!

***

Un petit plus !!!

La cantharidine est sensée être aphrodisiaque …

Depuis l’Antiquité,

les cantharides étaient ramassées, séchées, broyées …

La poudre obtenue servait à enrichir des pastilles, des dragées …

utilisées par Richelieu et Louis XV

lors de leurs fêtes galantes … pas pour eux,

mais pour les dames invitées

afin qu’elles cèdent plus rapidement à leurs désirs …

Autre utilisateur bien connu : le Marquis de Sade,

embastillé pour empoisonnement

après une de ses fêtes dont il avait le secret …

et où il avait largement dépassé la dose …

***

C’est bien de faire le blog !

J’apprends pleins de trucs que j’ignorais complètement !!!

***

Chic ! JF a fini sa sieste …

Il m’a fait deux belles photos …

Dangereuse, mais belle !!!

2 réflexions sur « Une petite bestiole des garrigues … pas si inoffensive que ça ! »

  1. Ah moi je connaissais les propriétés de cette bestiole grâce aux « charbonniers de la mort » livre de de Pierre Magnan. Un auteur à lire absolument.
    Hihi pas plus tard que tout à l’heure dans un « herbier provençal » j’ai lu que le millepertuis était aussi un stimulant du même genre que la cantharide pour ces dames.
    On en apprend tous les jours en effet, c’est pour ça que la vieille ne voulait pas mourir (adage)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *