A la recherche du Psammodrome d’Edwards

Mais qu’est ce que c’est ?

Et pourquoi le chercher avec tant d’insistance ?

C’est sa rareté qui le rend si précieux … et si recherché !

Oh, pas pour l’attraper, le vendre à des collectionneurs …

Non! juste pour être sûr qu’il est toujours là, et faire quelques photos !

D’abord, il faut savoir ce que l’on cherche et où le chercher …

Ce petit lézard vit surtout en Espagne (on l’appelle aussi psammodrome d’Espagne) et dans la région méditerranéenne. Il affectionne les zones arides caillouteuses (comme la Crau), nos garrigues sèches à thym, romarins, cistes … et les pelouses à brachypode rameux.

Un ami nous l’avait signalé il y a longtemps, mais nous ne l’avions jamais vu.

Il est là, vous le voyez ???

Non ? Et là dans le cercle rouge ?

Heureusement que JF a fait des agrandissements …

C’est une espèce protégée à l’échelon international (Convention de Berne) et national

Pour info, et pour comprendre les catégories …

D’amour et d’eau fraîche …

… d’eau fraîche, même très fraîche !

Hier, sous une pluie battante … Deux pigeons s’aimaient d’amour tendre …

Ils sont arrivés vers 9h00 du matin …

Et ils sont restés là, sur cet arbre mort, jusqu’à 14h30 …

Et , quand la pluie s’est arrêtée, ils se sont envolés …

Chacun de son côté …

Patience, ils se retrouveront sûrement …

Après quelques arbres peu ordinaires … Quelques graines …

Qu’est-ce qu’une graine ?

Pour faire simple, la graine est souvent le noyau d’un fruit :

  • fruits comestibles : cerises, pêches, abricots …
  • fruits de plantes décoratives du jardin …
  • céréales

La graine, c’est surtout la partie de la plante qui contient l’embryon, acteur de sa reproduction. Le reste (la chair) sert alors de réserve permettant ainsi son développement et la production d’une nouvelle plante …

La graine est donc une garantie perpétuelle de vie

De tous temps et dans tous les pays du monde, les hommes ont ressemé leurs graines, les ont échangées entre eux, de façon gratuite

Je ne vais pas rentrer dans la polémique, ce n’est pas le rôle de ce blog.

Mais il faut savoir que de grands groupes veulent interdire « ces petits échanges entre amis » gratuits, cherchant à avoir le monopole de la production (et de la vente) de graines …

Un peu pour lutter contre ce système et surtout pour conserver un grand échantillonnage de végétaux, une réserve mondiale de graines  » le Svalbard », (du nom de l’île norvégienne où elle se situe) a été créée. Cette banque mondiale, creusée à 120 m de profondeur, est destinée à conserver, dans ce lieu sécurisé, les graines de toutes les cultures vivrières de la planète et ainsi de préserver une certaine biodiversité végétale contre les catastrophes naturelles, les guerres …

Ses stocks sont renouvelés fréquemment, selon la longévité des graines.

Aujourd’hui, je ne vais pas vous parler des graines comestibles, que l’on mange chez nous juste séchées : noix, amandes, noix de cajou, pignons de pins … ni de celles que l’on fait griller, comme les châtaignes qui agrémentent les soirées d’hiver … ni de celles qui nous servent à faire des boissons (grains de café torréfiés) … ni de celles qu’on doit faire cuire qu’on appelle les légumes secs (haricots, lentilles, pois chiches) …

Je ne vous parlerais non plus, de toutes celles que l’on utilise déjà transformées ( farines de blé, de seigle, d’orge, d’avoine, d’épeautre, de sarrasin …). Toutes ces farines ont des goûts et des propriétés différents .

Car tout ça, vous le savez déjà !!!

(à suivre …)

D’une année à l’autre …

Que c’est-il passé le 28 Février 2018 ???

Souvenez-vous !!!

Grosse chute de neige à Lédenon et ailleurs !!!

Route nationale qui relie Lédenon à Nîmes …

Dans la garrigue c’est pire … Mais c’est beau !!!

Les chats sont fous et sautent partout …

Doudou, Maki, Mahi-Mahi et Pas-à-nous jouent sur la piscine gelée …

(Pas-à-nous est un chat abandonné en garrigue qui s’est installé chez nous … d’où son nom un peu bizarre …)

Quant à Churros, il s’interroge … » Est-ce que ça va durer longtemps ???

***

Et aujourd’hui, 28 Février 2019 ?

Le printemps est bien là !!!

Globulaires alypum, petites narcisses et premières orchidées sont là …

Cognassiers du Japon et amandiers sont en fleurs …

… ainsi que les euphorbes du jardin …

Les premiers pollinisateurs arrivent …

Citron de Provence, Argus vert, Vulcain et Tircis commencent à butiner …

Les pigeons ramiers chantent en haut des arbres …

Et les premiers petits lézards des murailles sortent prendre le soleil .

Et les chats, me direz-vous ?

Pas-à-nous se balade, neige a fait son lit sous le cognassier, Myrtille dort sur la terrasse …

Lait de Coco, Maori, Kréole et Doudou font la sieste autour de la maison …

Quelle belle vie !!!

Un papillon de nuit …

Bonjour !

J’ai d’abord trouvé une chenille qui dévorait mes lavandes …

J’aurais pu l’écraser … Mais non !

J’aime bien connaître mes « ennemis » !

Alors, je l’ai mise dans une boite transparente … avec une branche de lavande .

Et j’ai attendu …

Le lendemain matin, la chenille s’était (déjà) mise en chrysalide, collée sur la paroi de ma boite et enveloppée dans une toile de fils blancs…

Hier matin, le papillon est sorti !

Bizarre! Je n’en avais jamais vu … Il ressemblait bien au Gamma (Autographa gamma), mais la marque blanche sur les ailes n’avait pas du tout la même forme …

De plus, il avait de superbes reflets dorés …

Le voilà fermé !!!

Impossible de trouver son nom exact, pourtant j’ai cherché un moment dans tous mes bouquins et sur internet sur les sites spécialisés dans les papillons …

J’ai dû le faire déterminer par les membres d’un groupe de connaisseurs de les papillons …

Ce qui me rassure c’est qu’ils n’étaient pas tous d’accord et qu’ils ont dû chercher aussi …

Problème résolu !

C’est une noctuelle du jolie nom de Plusie chalcite ( Chrysodeixis chalcites).

Malheureusement, si le papillon est assez beau, sa chenille est une grande dévoreuse de plantes de jardin …

A quoi ça sert un arbre ?

Ce qui va suivre est une conversation libre, d’enfants de 5/6 ans, d’une section des grands d’Ecole Maternelle…

Je leur ai juste posé la question :

A quoi ça sert un arbre ?

J’écrivais le texte au fur et à mesure au tableau :

Certains l’ont écrit , sur leur cahier,

d’autres ont choisi de l’imprimer,

ou de le taper à l’ordinateur.

Il y a eu, ensuite, une séance de dessins libres … Ils étaient si expressifs qu’ils ont été exposés dans le couloir de l’école, pour que les autres classes en profitent …

Puis ils les ont tous emportés chez eux,

pour que la discussion continue à la maison …

***

2018 a été l’année des dérèglements climatiques « visibles » : sècheresse, inondations, alerte pour la faune et la flore, des espèces disparaissent …

Pourtant, on continue de détruire allègrement nos richesses naturelles …

Pourquoi ce qui est évident pour des enfants de 5 ans, ne l’est plus, pour nous, les Grands ???

En espérant que 2019 soit meilleure !!!

Quelques arbres …

 

La Poste française a fait paraître récemment un carnet de timbres

sur les arbres … du monde.

On y trouve :

le bouleau, le baobab, le cèdre du Liban, le charme,

le chêne pédonculé, le frêne, l’érable, le pin sylvestre,

le sequoia, le ginkgo biloba (appelé aussi l’arbre aux 40 écus),

l’olivier et le hêtre.

Certains sont indissociables  de l’image d’un pays,

même, si souvent ils poussent aussi ailleurs dans le monde :

  •  
  • le baobab pour Madagascar,
  • le cèdre pour le Liban,
  • le ginkgo pour la Chine,
  • le séquoia pour les grands parcs de Californie,
  • le bouleau pour les pays scandinaves,
  • l’érable à sucre pour le drapeau du Canada,
  • le pin sylvestre pour l’Europe boréale,  jusqu’en Sibérie,
  • l’olivier pour les pays méditerranéens …

Et la France ???

***

Vous vous souvenez certainement de vos livres d’histoire de l’école primaire, montrant Saint Louis rendant la justice sous un chêne …

 

  

Mais quel chêne ?

Le chêne blanc, le chêne pédonculé, le chêne pubescent, le chêne liège …

Certainement, un chêne pédonculé, qui ne pousse pas naturellement

dans le Sud de la France

Dans notre région,

on trouve surtout les chênes verts ou Yeuses (Quercus ilex)

Ils poussent souvent « en matte », procurant une ombre précieuse aux petites plantes de garrigue …

Mais si on les laisse grandir, ils peuvent devenir grands et gros …

***

Les photos suivantes ne sont pas de moi.

Elles relatent le travail d’un passionné des arbres, Yves Maccagno,

qui inlassablement fait l’inventaire des arbres remarquables du Gard,

sous l’impulsion de la Société d’Etude des Sciences Naturelles du Gard.

 

 

Voici la couverture de son  premier tome,  trois autres ont suivi … les premiers en  formule papier, les autres , en ligne, entièrement gratuits .

***

Presque tous les pays ont un arbre symbole .

Leur beauté, leur rareté, leur histoire, leur impact économique,  

nous font penser immédiatement à un  pays précis …

Vous êtes curieux ???

Alors, à suivre …

 

 

La trouvaille du jour … suite

Souvenez-vous !

Le 16 Octobre je vous montrais une super chenille !

La chenille du Sphinx du laurier rose.

Installée dans une boîte transparente,  elle s’était, dans la journée , enterrée dans la litière de feuilles mortes installée sur le fond .

D’abord, elle s’était transformée en un gros ver blanc.

Puis, en l’espace de quelques jours, le gros ver blanc s’était transformé en chrysalide.

A partir de ce moment, tous les matins, au réveil, je surveillais la boîte … Rien ! Jusqu’à Mardi 20 Novembre … le papillon était là sur le bord de la boîte.

 

Après quelques photos, ses ailes n’étant pas encore totalement dépliées,

et pensant qu’il était peut-être à l’étroit dans sa boîte, nous l’avons sorti,

avec beaucoup de précautions… Et déposé sur mes lauriers-roses …

Il est resté assez longtemps sans bouger, puis au bout de la troisième visite,

il n’était plus là !!! Envolé !!!

Dans le fond de la boîte, dans la litière,

il ne restait que la chrysalide vide …

 

 

Deux champignons des garrigues …

J’ai enfin trouvé quelques girolles !

Oh, pas beaucoup, mais assez pour faire une petite omelette !

Mais c’est mieux qu’il y a deux jours où après avoir inspecté toutes mes mates de chênes verts, et autres endroits (secrets !) je suis revenue à la maison, avec une girolle, un griset et un joli bolet, qui s’est avéré véreux … à la coupe … Désespérant !

Et voilà ma récolte du jour !

De belles girolles, à peine jaunes, bien fermes, de 6 à 7 cm de haut …

faciles à reconnaître avec le dessous des chapeaux sans lamelles mais simplement plissés, plis qui descendent sur le pied.

A cuire dans du beurre chaud,  jetées dans une omelette,

ou glissées sur des tartines de pain de campagne grillées …

Il n’est pas interdit d’ajouter un peu de crème fraîche …

***

A ne pas confondre avec le Clitocybe de l’olivier

(appelé aussi Pleurote de l’olivier).

Grand champignon, d’une couleur orangée très foncée, avec le dessous du chapeau couvert de belles lamelles oranges. C’est vrai qu’il pousse souvent au pied des oliviers … mais pas toujours, on peut le trouver au milieu d’un champ et en bordure des groupes de chênes verts …

Alors attention ! car il est très toxique …

Si vous vous trompez,

c’est dérangements intestinaux assurés …

et plus, si mauvaise affinité …

***

Au fait on écrit « girolle ou girole ?

La majorité d’entre nous ont appris « girolle » avec 2L,

mais on admet aussi « girole », avec un seul L,

depuis la simplification de l’orthographe …

 

Une belle couleur jaune orangé …

 

De loin, j’ai cru que j’avais trouvé des girolles …

Mais non !

Accroché sur le tronc d’un vieil amandier, en fin de vie,

ce n’était qu’un champignon parasite .

Un dangereux parasite qui s’attaque à de nombreux feuillus : chênes, châtaigniers, cerisiers, pommiers, amandiers …

Il n’a pas vraiment de pied, seul le chapeau en éventail est bien visible.

Sa chair jaune soufre et ferme quand il est jeune, passe rapidement  au jaune orangé puis au brun en devenant poudreuse.

Il peut y avoir plusieurs sur le tronc, disposés « en étage »,

du plus bel effet …

 

Un arbre attaqué meurt très rapidement .

Le Polypore soufré (Laetiporus sulphureus)

« mange » l’arbre de l’intérieur, ne laissant que l’écorce …

L’arbre, apparement sain, finit par s’écraser au sol sans prévenir.

***

Dans certains pays, il est considéré comme comestible,

il aurait un bon goût de poulet …

***

Il intéresse aussi les scientifiques  pour ses propriétés anti-microbiennes, qui pourraient être utiles dans l’industrie pharmaceutique …

(à suivre …)