le kapok, vous connaissez ?

L’Arbre à Kapok, Kapokier, Fromager, Bois coton … Pochote au Mexique, Mapou aux Antilles … le Ceiba pentandra est un arbre originaire de l’Amérique tropicale, importé par l’homme en Afrique et en Asie

L’arbre à kapok est un arbre imposant De 40 à 60 m de haut. Il s’étale au sol grâce à d’énormes contreforts

Son tronc est recouvert d’énormes épines coniques quelquefois munies de crochets …

Normalement ces fleurs sont blanches, un peu crème … (Photos internet)

Mais nous en avons photographiées des roses dans l’archipel d’Hawaï

Ces fruits sont allongés, ce qui donné au fromager le surnom

d’Arbre à saucisses

Une fois mûrs, ils s’ouvrent, laissant s’échapper leur duvet blanchâtre : le Kapok, qui permet de remplir les oreillers, les gilets de sauvetage et autres nounours en peluche …

S’il n’est pas récolté, le duvet s’envole avec le vent , recouvrant le paysage d’une couverture « neigeuse » …

mais ce qui me fascine chez cet arbre, c’est son écorce … rugueuse, épineuse …

Je vous laisse regarder …

Ici, des petites linaires des murailles (Cymbalaria muralis) …

Là des Tillandsias, plantes épiphytes, s’accrochent comme elles peuvent, entre les épines

Le reste de l’écorce est envahie de mousse et de lichens !!!

Ces dernières photos ont été prises dans la petite ville de Colonia del Sacramento (Uruguay)

C’est la plus vieille ville du pays. Elle est entourée de remparts, dont certains encore équipés de canons. Proche de l’Argentine, les Espagnols et les Portugais se la disputèrent souvent. Elle devint tour à tour espagnole, puis portugaise … plusieurs fois. Cette partie historique de la ville est inscrite sur la liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

De nos jours les vieilles maisons sont occupées par des artisans locaux …

Tissage, peinture, paniers, bois, céramique … Une petite merveille !

***

J’y ai trouvé cette phrase d’un auteur chinois que j’ai beaucoup aimée …

« La moitié de la beauté dépend du paysage,

l’autre moitié de l’homme qui le regarde » …

à méditer …

4 réflexions sur « le kapok, vous connaissez ? »

  1. Bonsoir,
    Je prends connaissance de vos infos avec beaucoup d’attention, due aux développements avancés sur un plateau et de photos d’une qualité excellente.

    Le KAPOC était pour moi, jusqu’à cette lecture, une fibre végétale développée en rubans ayant servi dans l’emballage, tout autant que le « rafia ».
    Question : y a-t-il un lien entre cet arbre et la fibre en question?

    Bonne fin d’année pour ces dernières heures de 2018.

    1. Bien sûr ! le kapok que vous connaissez qui sert à remplir des peluches, à caler des emballages, utilisé aussi pour rembourrer les gilets de sauvetage …etc… est la fibre végétale produite par cet arbre. Seul souci, le kapok prend feu rapidement … On dit même que cela a provoqué l’incendie du paquebot Normandie . En cours de réparation, des étincelles sont tombées sur un stock de gilets de sauvetage bourrés avec du kapok qui a pris feu immédiatement … On connaît la suite …

  2. Et la fête aux arbres continue! Tes articles sont passionnants et grâce à eux je me couche moins bête! Avec toi je fini 2018 en beauté, à l’année prochaine…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *